Les indescriptibles (ou presque…)

  1. « Yok yok ! » Cette façon qu’ont les turcs de dire « non » d’un mouvement sec de la tête vers le haut, les yeux mi-clos et accompagné d’un petit claquement de langue derrière les incisives. Lors de nos désaccords, François et moi, adoptons maintenant le « yok yok » en rigolant !
  2. Cette façon bien particulière qu’ont les grands-mères de bercer leurs petits enfants, assises par terre, les jambes collées et bien droites, les orteils pointant vers le haut, l’enfant emmitouflé dans une couverture reposant au bout de leurs jambes qu’elles balancent vigoureusement de gauche à droite jusqu’à ce que l’enfant s’endorme..
  3. Cette eau de parfum fleuri dont nos hôtes nous aspergent abondamment mains et visages en nous accueillant (pendant que François et moi, ne pouvant refuser, leur répondons par un sourire mi-grimace, en se disant intérieurement que nous allons encore sentir le déodorant de toilette toute la soirée!
  4. Ces petites serviettes humides (comme celles que l’on distribue au St-Hubert pour les québécois!) qu’ils nous donnent partout, avant, pendant et après les repas, dans les bus, … La propreté, importante dans l’islam, est de mise.
  5.  Ce cri accompagné de ce petit geste de la main représentant une cuillère que l’on touille dans un petit verre que les hommes nous ont si souvent fait, de l’autre côté de la rue, pour nous inviter à prendre le çay.
  6. « Duz, duz ! » Je m’en souviendrai de ces hommes interpellés pour nous indiquer le chemin et qui, le bras étendu vers l’avant, nous répétaient toujours « Yok yok (non non…) No rampa. Duz, duz ! » pour nous signifier que la route devant était plate. Inévitablement, nous trouverions une belle rampa (côte!) quelques km plus loin.. Duz, duz ? Mmm… pas si sûre !
  7. Ces hommes qui s’attroupent lentement autour de FLB en nous voyant arriver, les mains sur les hanches, la tête un peu penchée sur le côté, les yeux inquisiteurs.
  8. Cette façon que les hommes ont de se saluer en penchant un peu la tête vers l’avant et se cognant légèrement le haut du front de gauche à droite. Il faut bien doser le coup de tête pour ne pas se donner un vrai « coup de boule » !
  9. Cette façon de partager les repas assis en cercle à même le sol, se recouvrant pieds et cuisses avec un bout de nappe, mangeant tous dans des plats communs posés sur un grand plateau. Ceci étant dit, nous peinons parfois à tenir longtemps dans ses positions assises qui requièrent un peu de flexibilité !
  10. Les « çay » walkie-talkie ! Ces petits interphones postés ça et là dans les boutiques et marchés permettant de commander des thés qui arriveront sur un petit plateau porté par « the tea man » qui fait sa tournée des boutiques. Caylar ! Caylar !

 

Pour marque-pages : permalien.

7 réactions à Les indescriptibles (ou presque…)

  1. Mich a écrit:

    Les indescriptibles c’est ma section préférée!! J’adore! Mais en effet c’est ou presque parce que je peux bien m’imaginer tout ce que vous decrivez et je trouve ca bien drole d’essayer de vous imaginer!!!!
    woopwop! Hourray pour un autre bout bien croustillan de votre histoire!
    xx

  2. armelle massonnet a écrit:

    Très sympa cette idée de rubrique :)
    Je penserai à vous désormais quand j’irai dans des toilettes parfumés !!!

  3. marion a écrit:

    Tout y est :-)

  4. Patricia a écrit:

    J’ai hâte de lire les INDEscriptibles à présent…Bisou xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 3 = 4

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>