Programme du festival 2010 du voyage à vélo

    Festival du voyage à vélo 2010

    Festival du voyage à vélo 2010

    PROGRAMME Du 25ème FESTIVAL DU VOYAGE A VELO
    Samedi 16 & dimanche 17 janvier 2010
    Bourse du travail 11 rue Génin
    93200 ST DENIS

    SAMEDI 16 JANVIER 2010

    10H00 :
    ouverture des stands, du bar buffet et de la billetterie.

    10H30 : 1er MODULE
    45’ : En tandem sur les routes du monde – Jacques & Pauline DELGORGUE
    40’ : Tour du monde pour le don du sang – Julien LEBLAY

    13H30 : 2eme MODULE
    33’ : Jim-le chien globe-trotteur – Jean-Marie MALBRANQUE (Afrique & Amérique du Sud)
    52’ : Du Pacifique au Mont-Blanc (Australie-Indonésie-Asie)–Raphaël FAVRAT & Valérie MATHEZ

    15H45 : 3eme MODULE – voyager en famille
    6’: Fisterra -Un bout du monde – la famille Kiroul : Anaïs, Nolwenn & Michel CORRE
    35’: Pékin – Strasbourg – Pascal et Séverine LECOINTE et leurs deux enfants
    50’: Pédalons vers l’horizon (Am Sud ,NZ,Indonésie)–Pierre & Jacqueline VARRET et leurs 3 enfants

    18H00 : 4eme MODULE
    5’: 100 cyclos campeurs à Bagnac/célé – ascension 2009 – Caroline MAURE
    50’: L’appel de la Steppe (Asie centrale & Mongolie)–Antoine De CHANGY & Célina ANTOMARCHI-LAME

    20H30 : 5eme MODULE – 3 ans de voyage autour du monde
    48’ : Vers l’Orient à bicyclette – Alice GOFFART & Andoni RODELGO (Europe centrale, Roumanie, Turquie, Asie Centrale, plateau Tibétain)
    50’ : Vers l’Orient à bicyclette – Alice GOFFART & Andoni RODELGO (Inde, Chine, Japon, Etats Unis, Canada)

    DIMANCHE 17 janvier 2010

    10H00 : ouverture des stands, du bar buffet et de la billetterie.

    10H30 : 1er MODULE
    43’ : Du Kazakhstan aux portes du Tibet – Jean-Pierre et Betty JACQUIN
    35′ : En route pour l’Islande (Europe – début T M) – Bruno & Isabelle FREBOURG

    13h30 : 2eme MODULE
    11’: Seul 4 jours dans le Morvan – Bernard COLSON
    53’: La piste des couleurs (Argentine) – Norbert BRUNIER

    15h30 : 3eme MODULE
    52’: Cyclopaysans (Europe & Asie) – Marie Eve TAILLECOURS & Ludovic JOSSE
    15’: L’Islande « Dis PÄ, c’est bientôt fini la piste » – François COPONET

    Retrouvez toutes les informations sur le festival en cliquant ici

     

    Travelonbike.com : Cap au sud !

      Amérique du Sud - Nouvelle Zélande

      Amérique du Sud – Nouvelle Zélande

      28 Octobre 2006, retour d’un voyage en solitaire de plus de 10000 km à vélo à travers l’Europe, des centaines de rencontres et de paysages gravés à jamais dans ma mémoire. Je m’entends encore prononcer la phrase suivante en m’adressant à mes proches : “Voyager à vélo est ce que j’ai fait de plus beau à ce jour”.

      Le temps est aujourd’ hui venu d’écouter «ma petite voix». Vous savez cette petite voix intérieure que notre éducation, notre socialisation, nos peurs et frustrations essayent trop souvent de faire taire. Cette voix qui vous dit que tout est possible. Il est donc temps pour moi de l’écouter, de repartir, de reprendre la route…

      Partir cette fois sans date de retour… appréhender “La Grande Liberté”… rouler aussi longtemps que ma petite voix me le dira. Dans un monde en constant mouvement et évolution, le vélo restaure la dimension humaine du voyage, dans le respect des habitants rencontrés et des territoires parcourus.
      Une fois encore, je ne partirai pas avec un thème prédéfini, ayant essentiellement pour motivation la découverte de l’autre au fil de la route. Voyager autour du monde c’est essayer de mieux comprendre ce qu’il s’y passe, connaître celles et ceux qui le peuplent et se redécouvrir un peu soi-même.
      Convaincu que c’est dans la simplicité que l’on est le plus heureux, je souhaite donner cette fois une place plus importante au voyage en grande autonomie, n’hésitant pas à vivre, quand cela est possible, des ressources animales et végétales sauvages. Il s’agit donc bien pour moi de me rapprocher un peu plus de la nature, retrouver des sensations oubliées et tenter de revenir à l’essentiel.
      Retrouver toute l’aventure ici 

      Alex et Florine : Un périple à vélo à la rencontre des anciens

        Alex_min

        Alexis

        Comment avez vous vécu la transition entre l’Asie et l’Amerique du sud ?
        A&F: La première impression c’est celle de revenir en milieu connu, comme si l’on était de retour en Europe. C’est sûrement du aux fortes influences latines présentes en Amérique du Sud et bien plus discrètes en Asie. La langue (espagnol) que Florine parle un peu a beaucoup joue. En bref on a tout de suite été a l’aise ce qui n’a pas été le cas en Asie. Ensuite bien sûr sont apparues toutes les différences avec l’europe … le niveau de developpement, les traditions indiennes, les paysages incroyables, …
        Alex a eu quelques problemes aux genous, cela va t-il mieux ?
        Le genou va bien. Le début de tendinite au Laos a disparu en 72h et n’a jamais redonne signe de vie. La santé va bien si ce n’est que l’on a attrapé la gale en Inde et que le traitement est long pour s’en debarasser. On ressent quand même l’accumulation de fatigue.
        Les montures tiennent telles toujours bon ?
        Les velos tiennent bon et pourtant ils ont vraiment été maltraités en Amerique du Sud. On a fait des centaines de kms de pistes sableuses ou boueuses en Bolivie et pedale de nombreuses heures sous la pluie au Perou. Pas de probléme particulier a signaler pour le moment mais les transmissions (chaine, pignons, derailleurs) s’usent innexorablement.
        Quel sont les prochaines grosses difficultés sur le parcours ? On a l’impression (peut être fausse) que les 2000kms restants jusqu-a Rio ne devraient pas poser de problémes si ce n’est qu-il nous faudra faire de longues journees pour traverser les immensites marécageuses du Pantanal Bresilien. La prochaine grosse difficultée sera la chaleur Africaine (Dakar – Paris) et en particulier la traversee du Sahara occidental si nous nous décidons a la faire a velo.
        Pensez vous rallonger un peu le parcours ? :) Pour le moment non. Ce voyage est une expérience unique qu-on a une chance inouie de pouvoir vivre, mais je crois qu’on attend malgrés tout le retour en France avec impatience. Ce sera sûrement notre motivation principale pour affronter les difficultes Africaines.

        Ta plus belle rencontre sur ces 3 derniers mois ?

        Alexis : C’est au Cambodge, la rencontre des enfants chiffoniers de la decharge de Phnom Penh et l’ association « Pour un Sourire d’Enfants » qui les aide a s’en sortir.

        florine

        Florine

        Florine : Comme Alexis je dirais que la rencontre avec les enfants chiffonniers de Phom Penh etait la plus belle, en tous cas la plus émouvante.
        En Amérique du Sud ma petite connaissance de l’espagnol m a permis de discuter un peu plus longuement avec les gens que nous croisions sur notre route, nous permettant ainsi d´avoir des conversations plus riches. Je me souviens notamment de notre rencontre avec un vieil homme, Maximo, et son fils, Simeon, avec qui nous projettions de parler quelques minutes (dans le cadre de nos reportages sur les anciens)… pour finalement nous quitter après de deux heures d´echanges.

        Ressentez vous une certaine lassitude ? Si oui à quoi est elle due ?
        Alex : Un peu oui, il y a des jours ou découvrir une nouvelle ville, un nouveau site touristique ne nous motive plus. Ca ne dure jamais trés longtemps mais dans ces moments la, en ce qui me concerne, c’est l’objectif final, a savoir : Boucler la boucle, atteindre Paris, qui me permet de continuer a avancer. Les rencontres aussi sont toujours une source de motivation.

        Florine : La Bolivie est un pays qui offre des panoramas a couper le souffle mais qui demande beaucoup d´endurance et de perseverance. A plusieurs reprises la fatigue sur ces pistes en mauvais état m´ont fait ressentir une certaine lassitude. Mais l´envi de decouvrir le prochain pays, les encouragements d´Alexis et la magie de certains paysages font vite oublier tout cela.